L’association souhaite agir sur l’amélioration concrète des conditions de vies de ses membres.

Elle se donne 3 ans accompagnée par « La Trame » pour mettre en place des stratégies de développement communautaires visant à améliorer les conditions de vies des travailleur.ses du sexe et leurs prises en compte dans les politiques publiques.